Mise en ligne du fonds Moreau sur Mémoire

Mise en ligne du fonds Moreau sur Mémoire

Mise en ligne du fonds Moreau sur Mémoire

Partager
Origine et date: 
Achetée en 1951, la collection L. Moreau, constituée entre 1884 et 1933 de près de 7 000 négatifs inventoriés sous la cote 45F, est en cours de versement sur Mémoire.
Artiste(s): 

Description du fonds 

Au sein de la catégorie « Beaux-Arts », le fonds L. Moreau appartient à la sous-catégorie « Fonds d’éditeurs et d’agences photographiques ». Il s’agit d’un fonds de photos d’œuvres d’art (peinture, dessin, sculpture, arts décoratifs : prises de vue effectuées dans des musées, des collections privées, chez des antiquaires ou à l’occasion d’expositions) et de photos d’édifices (extérieur et décor intérieur). Il complète par sa thématique la documentation photographique des fonds Beaux-arts et, dans une moindre mesure, celle des fonds MH.
Nous n’avons pas beaucoup d’informations sur Moreau et son atelier photographique : ses dates de naissance et de mort nous sont actuellement inconnues. Le « répertoire des photographes de France au 19e siècle » par J.-M. Voignier, mentionne la maison MOREAU frères : photographes à Paris, 21 rue du Faubourg Saint-Jacques, puis 21 rue de Tournon. Les publicités et documents à en-tête présents dans notre dossier Moreau indiquent :
L. Moreau, artisan – Ancienne maison Moreau frères fondée en 1884 – spécialité de photographies de tableaux, d'objets d'art et d'ameublement pour ouvrages d'art, catalogues, etc. – prise de clichés en ville et en province.
Moreau travaillait à la commande, celles-ci pouvant émaner d’institutions publiques ou de commanditaires privés. Nous ignorons les commanditaires des photos. Les dates de prise de vue sont généralement inconnues, sauf dans le cas d’expositions temporaires. Moreau a exercé son activité de photographe des années 1890 aux années 1920-1930, avant de vendre son fonds de négatifs aux Archives photographiques.
Parmi les sujets les plus intéressants du fonds Moreau : les décors intérieurs de certains édifices civils ou hôtels particuliers, photographiés dans les années 1890-1915, qui ont été profondément restaurés, remaniés, depuis cette époque, ou qui ont même disparu.

Historique de l’entrée dans nos collections 

Moreau a proposé ses photos aux Archives photographiques dès 1933. En 1935, dans un courrier au Ministère de l’Instruction Publique et des Beaux-arts, la directrice des Archives photographiques, Laure Albin-Guillot, jugeait que la collection Moreau « de monuments et objets d’art historiques » était du plus haut intérêt. Des courriers témoignent d’échanges qui ont eu lieu entre les AP, le Ministère et Moreau, pendant de nombreuses années, le photographe demandant un prix très supérieur à ce que le Ministère était disposé à payer. Cette correspondance se poursuit au moins jusqu’en 1942 ; un dernier courrier semble daté de 1951.

Numérisation et mise en ligne

Une première partie du fonds, coté de 45F000001 à 45F000945, a été versé sur Mémoire en 2019. Cet ensemble correspond à l’exposition rétrospective de l’art français des origines à 1800 (Petit Palais), et à l’exposition centennale de l’art français, de 1800 à 1889 (Grand Palais), ces deux présentations ayant eu lieu pendant l’exposition universelle de 1900.

Une seconde partie du fonds vient d'être versée, au début du mois de février 2021. Sans cohérence particulière, ces 1733 images, cotées 45F000946 à 45F002792 présentent des séries et des commandes très différentes. 

La suite du fonds est actuellement en cours de traitement.

Bruno Martin pour la MAP

Février 2021